Filz (feutre)

Hut (chapeau)

« D’une part le feutre à l’origine est une sorte d’étoffe produite par le foulage et l’agglutination sous l’effet de siccatifs de poils d’animaux, et tout particulièrement de lapins ou de lièvres; la constitution organique de sa production lui confère de surcroît un rôle d’isolant idéal et de tissu imperméable. Dans le matériel de Beuys le feutre est donc doté du pouvoir de conserver et de protéger, mais aussi encore d’être le lien magique entre nature et culture, naissance et mort, animalité et humanité, et de ce fait prend un caractère proprement totémique dans le dispositif du sculpteur. » (Lamarche-Vadel)

https://fr.wikipedia.org/wiki/Feutre_(textile)

Fat Felt Sculpture (Fat Battery) 1963

Fat Felt Sculpture (Fat Battery) 1963

I like America and America likes me 1974

I like America and America likes me 1974

Das Rudel (The Pack) (1969) se compose d’un bus VW de 1961 et 24 traîneaux importés de la RDA avec dispositif de freinage disposés en trois rangées sortant du hayon du véhicule. Chaque traîneau contient une petite quantité de graisse ainsi qu’une lampe de poche et une couverture en feutre enroulée attachée avec des sangles de fixation. 24 traîneaux ressemblant à une meute de chiens sortent donc de l’arrière d’une camionnette. Chaque traîneau porte un kit de survie composé d’un rouleau de feutre pour la chaleur et la protection, un morceau de graisse animale pour l’énergie et la survie et une lampe de poche pour la navigation et l’orientation. Ce travail fortement autobiographique se réfère directement à l’accident d’avion de Beuys en Crimée au cours de la Seconde Guerre mondiale. Il a souvent décrit être sauvé par une tribu de Tartares qui ont enduit son corps de graisse et l’ont enveloppé dans du feutre. Qu’elle soit réelle ou mythique, l’histoire montre l’importance symbolique de ces matériaux dans l’esprit de Beuys. Il suggère également une fable de la mort et de la renaissance.

 

Das Rudel (The Pack) 1969

Das Rudel (The Pack) 1969

Das Rudel (The Pack) 1969

Das Rudel (The Pack) 1969

Schlitten (glissement) 1969

Schlitten (Traîneau) 1969

Plight (situation critique) 1985

Plight (Situation critique) 1985

Plight 1985

Plight 1985

Plight 1985

Plight 1985

Plight 1985

Plight 1985

Felt Suit 1970

Felt Suit 1970

Halbiertes Filzkreuz mit Staubbild Martha 1960

Halbiertes Filzkreuz mit Staubbild Martha (Croix en feutre coupée en deux avec image-poussière, Martha) 1960

Infiltration homogène pour piano à queue 1966

Infiltration-homogen für konzertflügel (Infiltration homogène pour piano à queue) 1966

Haut (peau) 1984

L’action Infiltration homogène pour piano à queue, le plus grand compositeur contemporain est l’enfant thalidomide est réalisée le 7 juillet 1966 à la Staatliche Kunstakademie de Düsseldorf. Beuys débute l’action en interrompant un concert donné par Nam June Paik et Charlotte Moorman. Il « rompt le son » pour entrer dans le silence en introduisant un piano à queue recouvert de feutre, isolant thermique et acoustique, sur lequel Beuys coud deux croix rouges, signifiant l’urgence. L’artiste veut sensibiliser le public au scandale pharmaceutique qui avait frappé des enfants nés, à la suite de la prise de thalidomide par leur mère, avec des malformations congénitales – le scandale des « bébés Softenon ». Ici, le silence renvoie à celui de l’enfant thalidomide qui ne peut exprimer sa souffrance.

Au-delà de cette première interprétation, le message de ce piano muet est double : d’une part Beuys désire amener le spectateur à s’interroger sur son propre potentiel sonore, à écouter son « silence » ; d’autre part, l’artiste signifie le danger qui nous menace lorsque nous restons silencieux. Si le son est étouffé, il reste potentiellement présent. La notion de silence conduit ainsi à la réflexion personnelle et au débat, approche que Beuys a pu développer dans d’autres « Infiltrations ». Il considère la fonction de l’art comme cathartique, voire thérapeutique, l’idée de mort et de résurrection surgissant ici de La Peau . En 1984, Beuys a en effet remplacé le feutre usé du piano et suspendu la dépouille aux côtés de l’œuvre, comme témoin du premier état et de l’évolution d’Infiltration… dont elle est désormais indissociable.

Mais même si l’on ne connaît pas la genèse de cette oeuvre, ses qualités plastiques indéniables permettent de l’appréhender également en tant que sculpture à part entière. Chacun pouvant la ressentir comme bon lui semble, Beuys n’ayant jamais imposé une signification autoritaire et univoque à aucune de ses oeuvres. Le spectateur d’aujourd’hui pourrait aborder cette Infiltration homogène comme un animal à quatre pattes un peu pachyderme et mélomane. Ou une ronde-bosse faite de feutre au chromatisme gris et rouge. Ou mille autres choses encore.

Infiltration-homogen für cello (infiltration homogène pour violon) 1966-85

Filzpostkarte 1985

Filzpostkarte (Carte postale en feutre) 1985

Samourai Schwert (Sword) 1983

Samourai Schwert (Epée) 1983

 Fond III 1969

Fond III 1969

Dans le registre feutre, boxe et boudin, ce film de 11 minutes, Filtz TV (1970), Beuys explore les métaphores de la communication et de l’énergie à travers la télévision. Alors que la télévision diffuse des informations – notamment le détournement d’avion depuis Francfort par le Front populaire de Libération de la Palestine -, Beuys bloque l’image avec du feutre puis se boxe le visage, comme si ces informations de la télévision l’agressaient et rencontraient de la résistance. Il ausculte l’écran de télévision avec un boudin, puis le sculpte, le tamponnant ensuite sur les murs de la galerie. Le boudin est un matériau fait de sang donc d’énergie vitale qui va régénérer cet écran de télévision autoritaire et univoque. Il termine cette aktion en poussant la télévision, accrochant une  pièce de feutre au mur et quittant la pièce. Le principe même de communication de la télévision (et des médias en général) est bloqué, le média se renvoie à lui-même le message dans un stérile mouvement perpétuel.

Le boudin noir

Blutwurst

Beuys Filtz TV 1970 relique

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s